Skip to main content

L’analyse modale expérimentale – L’analyse modale opérationnelle

By 10 juin 2021octobre 18th, 2021No Comments

L’analyse modale expérimentale (AME) a des domaines d’application très variés. Elle permet d’identifier les caractéristiques dynamiques d’un système à des fins de conception, de dimensionnement, de surveillance…

Pour appliquer les techniques de l’analyse modale expérimentale (AME), la source de l’excitation doit être connue. De plus, l’excitation et la réponse du système doivent être mesurables. Dans le domaine du contrôle de santé structurale – Structural Health Monitoring (SHM), et en particulier dans le cadre d’une surveillance vibratoire continue, il est important d’identifier les paramètres modaux d’une façon continue afin de s’assurer au bon fonctionnement du système.

Dans ce cadre, et spécifiquement dans le domaine du génie civil, les techniques d’AME ne sont plus envisageables car l’excitation est généralement non mesurée. En effet, il s’avère nécessaire d’identifier ces paramètres à partir de la réponse seule de la structure, en fonctionnement, à une excitation ambiante.

L’Analyse Modale Opérationnelle (AMO)

L’Analyse Modale Opérationnelle (AMO) n’est pas contrainte par ces exigences et est clairement le candidat parfait à ce poste. En effet, elle considère une excitation parfaitement aléatoire et estime les paramètres modaux à partir de cette hypothèse.

Méthodes ?

Finalement Plusieurs méthodes existent dans la littérature, qu’on pourrait classer selon le domaine d’application : domaine fréquentiel, domaine temporel ou domaine temps-fréquence. La différence entre ces techniques réside dans la rapidité des algorithmes et la robustesse face à des données bruitées. Pour une présentation plus générale détaillée de ces techniques, le lecteur pourra
consulter LA RÉFÉRENCE dans ce domaine : Rytter, A. (1993). Vibrational based inspection of civil engineering structures.